Welcome back ! Please log in below:

Your email address

Your password

Please register below to create an account:

First name

Last name

Email address

Phone number

 (optional)

Password

Confirm password

¤ 1938 alfa romeo 6c 2300 b lungo cabriolet worblaufen
Estimate

€1,250,000 - €1,750,000

Time left

15 day(s) left

Description

¤ 1938 Alfa Romeo 6C 2300 B Lungo cabriolet Worblaufen Titre de circulation suisse Châssis n° 814064 - Un des cabriolets les plus spectaculaires produits par Worblaufen - Accompagnée du moteur d'origine - Patine superbe et intérieur d'origine - Historique bien documenté - Un seul propriétaire depuis 1979 - Salon de Genève 1938 De 1934 à 1938, entre 1 300 et 1 400 Alfa Romeo 6C 2300 complètes et environ 224 châssis roulants ont quitté l'usine (sans compter les châssis 8C 2300 et 8C 2900). Le châssis Lungo présenté ici fait partie de seulement 10 châssis roulants qui ont été envoyés chez Worblaufen pour être équipés d'une carrosserie cabriolet. Commençons par la conclusion : il est généralement admis que cette Alfa Romeo 6C 2300 B Lungo cabriolet est une des plus belles carrosseries jamais conçues et produites par Worblaufen... Cette élégante et unique Alfa 6C est équipée d'une carrosserie artisanale en aluminium portant la remarquable signature Worblaufen. Construite en 1937/1938, elle a constitué la véritable révélation du quinzième Salon de Genève 1938, où elle a attiré les regards des nombreux admirateurs séduits par son dessin audacieux et élégant, parmi ses contemporaines traditionnelles. La carrosserie noire, moderne et aérodynamique se distinguait du reste avec ses jantes à rayons rouges, son intérieur en cuir rouge, ses fines ailes avant reliées au capot moteur, sa calandre plus étroite que celles des Alfa Romeo standard et sa partie arrière comportant un aileron intégré. Des courriers des "Swiss Car Archive" montrent comment l'histoire de cette belle automobile a commencé un an plus tôt, quand Fritz Ramseier a écrit à son fidèle client E. Morf pour résumer leur précédente discussion et donner la liste des caractéristiques d'un cabriolet Worblaufen commandé sur un châssis Alfa Romeo Lungo. Il mentionnait un prix initial de 18 000 francs suisses (châssis Lungo 10 500 francs suisses et carrosserie 7 500 francs suisses). L'offre était accompagnée d'une entrée gratuite au Salon de Genève 1937, pour que M. Morf puisse venir voir une voiture similaire. M. Morf a répondu à ce courrier avec une contre-proposition à 12 000 francs suisses. Il existe une correspondance entre M. Ramseier et l'usine Alfa, dans laquelle il sollicite une réduction du prix du châssis... L'usine Alfa Romeo a accepté de descendre à 8 500 francs suisses. Finalement, en février 1938, les deux interlocuteurs ont conclus un accord à 13 500 francs suisses, à la condition que la voiture soit exposée au Salon de Genève 1938. La correspondance entre MM. Morf et Ramseier illustre ce qui précède. L'Alfa Romeo 6C 2300 B Lungo cabriolet Worblaufen est devenue la star du Salon de Genève 1938, et il n'est guère étonnant que l'actuel propriétaire de la voiture ait été invité en 2018 à venir présenter son "Meisterstück" pour célébrer le 80e anniversaire du Salon de Genève. En 1939, M. Morf a vendu l'Alfa Romeo à M. Allemand, de Biel (Suisse), qui a ensuite laissé sa voiture à sa fille. En 1952 le troisième propriétaire, M. Wagner, a acheté la voiture à cette dernière, avant de la céder en 1979 à l'actuel propriétaire, M. Koni Lutziger, un amateur zurichois de voitures et motos rares. Celui-ci l'a conservée ainsi depuis 40 ans, dans son état d'origine non restauré. Il existe un nombre impressionnant de documents concernant la ligne de propriété de l'Alfa Romeo. Avant la vente de l'Alfa Romeo en 1979, M. Nikles, du Lindenhof Garage, qui s'occupait des voitures de M. Wagner, a effectué sur la voiture une importante opération d'entretien, avant de la présenter aux autorités adéquates pour une vérification officielle. Ces documents, conservés dans les archives, permettent de constater que, à cette date, la voiture avait parcouru 57 165 km. La facture de M. Nikles s'élevait à environ 2 600 francs suisses, mais elle indiquait aussi qu'une réduction de 2% pouvait être effectuée en cas de paiement comptant... Précisions techniques concernant l'Alfa 6C 2300 Lungo 1937 châssis n°814064 En 1934, Alfa Romeo met au point une remplaçante pour la 6C 1900 : la 6C 2300. Au cours de la première année, ce modèle est encore équipé du châssis en échelle et des essieux rigides de la série précédente, mais il est déjà doté du nouveau type de boîte de vitesses et d'un nouveau moteur. Déjà testé et éprouvé sur les 6C 1750 de sixième série et sur les 8C 2300, ce nouveau moteur est équipé d'une culasse en alliage léger avec une cylindrée portée à 2 300 cm3 et des arbres à cames commandés par chaîne, tout cela intégré à un moteur d'une conception nouvelle. En 1935, la 6C reçoit une suspension avant et arrière indépendante, utilisée également sur la 8C 2900 dans une version modifiée. Cette configuration ne change pas jusqu'à la fin de la production de la 6C, en 1952. L'Alfa 6C 2300 châssis n°814064 étant une "Lungo", elle est équipée d'un carburateur vertical à double venturi. De 1935 à 1939, la "nouvelle" 6C 2300 B est disponible en deux empattements : 300 cm pour les "Corto", "GT" ou "Pescara", et 325 cm pour les "Lungo" et "Turismo". Au cours de la Seconde Guerre mondiale, une grande partie des archives Alfa Romeo ont été perdues. Par ailleurs, les termes "Lungo" et "Turismo" ont été utilisés alternativement pour désigner le même type de châssis. Cette situation peut provoquer quelques confusions quand il s'agit de déterminer le nombre exact de châssis de ce type. Pourtant, il semble sans risque de supposer qu'en 1937, 78 exemplaires de "Lungo" ont été produits par Alfa Romeo, mais le nombre d'entre eux qui ont été livrés en châssis à des carrossiers extérieurs est plus flou. Nous savons toutefois que "814064" en fait partie et qu'il a été exporté en Suisse chez Worblaufen. Une inspection de cette Alfa Romeo aujourd'hui montre qu'elle présente un état d'origine exceptionnel, avec une patine homogène sur l'ensemble de la voiture. Il n'existe aucune trace de restauration ou de réparation, à l'exception d'une peinture extérieure, à un moment de son existence. Et il existe bien sûr des signes d'entretien. La trousse à outils d'origine est encore dans la voiture. Au fil des années, certains outils ont été perdus et remplacés, mais elle est toujours très attrayante. Tous les composants mécaniques majeurs sont corrects et correspondent à ce châssis. Certains détails pourraient (assez facilement d'ailleurs) être améliorés par le propriétaire suivant. Ces suggestions ont fait l'objet d'une liste séparée et sont disponibles dans le dossier de la voiture. Il faut préciser ici que le moteur portant le bon numéro 823139 accompagne la voiture, mais que ce n'est pas celui qui l'équipe actuellement. Elle est en effet dotée d'un moteur qui correspond bien à cette série d'Alfa Romeo et qui porte le numéro "GT 823380". Dès l'instant où le moteur d'origine est livré avec la voiture, il semble correct de lui attribuer le qualificatif de "matching numbers". Cette voiture peut être utilisée telle quelle pour le plaisir de son propriétaire, sans prévoir de travaux majeurs. La carrosserie est en très bon état, très homogène. L'intérieur en cuir est encore celui d'origine, et il est rare d'observer un aussi bel état que dans cette voiture ! Il est bien préservé et ne réclame aucune restauration. Les vitrages, les garnitures, l'éclairage et tous les enjoliveurs extérieurs sont aux aussi magnifiquement préservés. Comme on dit, la beauté est dans l'œil de celui qui regarde. Mais si l'on considère le dessin, les proportions, le thème de couleurs et le simple fait d'être fabriqué par le carrossier Worblaufen, renommé et talentueux, sur un châssis Alfa Romeo... alors l'on peut sans risque assurer qu'elle EST une beauté, tout simplement. Les voitures anciennes et classiques sont une affaire d'émotions. Eh bien, pour les meilleures raisons qui soient, cette voiture provoque une large palette d'émotions. Le fait qu'il s'agisse d'une voiture unique, produite à un seul exemplaire, vient bien entendu s'ajouter à tout cela... Raoul San Giorgi Lot en provenance hors UE: Aux commissions et taxes indiquées dans les conditions générales de vente, il convient d'ajouter des frais liés à l'importation (5,5 % du prix d'adjudication pour les automobiles de collection, 20 % pour les automobiles d'occasion / modernes). La participation aux enchères pour ce lot est soumise à une procédure d'enregistrement particulière. Si vous souhaitez enchérir sur ce lot, merci de vous rapprocher du bureau des enchères ou du département Motorcars minimum 48 heures avant la vente. Swiss title Chassis n° 814064 - One of the most spectacular Cabriolet made by Worblaufen - Coming with its original engine - Wonderful patina and original interior - Very well documented history - One owner since 1979 - Geneva Motorshow 1938 Between 1934 and 1939, between 1300 and 1400 complete 6C 2300 cars and approximately 224 rolling chassis left the Alfa Romeo factory (not including the rolling chassis of the 8C 2300 and 8C 2900 ). The Lungo chassis presented here is one of only 10 rolling chassis which were sent off to Worblaufen to be equipped with a cabriolet body. To start with a conclusion: it is generally accepted that this Alfa Romeo 6C 2300 B Lungo Cabriolet is one of the most beautiful bodies ever designed and made by Worblaufen...! This elegant one-off Alfa Romeo 6C features a hand-made aluminium body with the distinguished Worblaufen signature. Built in 1937/1938, it was the revelation at the XV 1938 International Motor Show in Geneva, where it attracted ample admirers with its bold and elegant design in the midst of traditional contemporaries. The modern aerodynamic black body with red spoke wheels and red leather interior stood out with its slim front fenders connected to the engine hood, a front grille made smaller than the standard Alfa Romeo series and the rear of the car with the integrated fin. Letters in the Swiss Car Archive demonstrate how the story of this fine automobile started a year earlier, when Fritz Ramseier wrote to his regular customer E. Morf to recapitulate their earlier discussion, listing the specifications of a cabriolet Worblaufen he offered to build on an Alfa Romeo Lungo chassis. He priced this initially at SwFr 18.000 (Lungo chassis SwFr 10.500 and body SwFr 7.500). The offer came with a free entry ticket for the 1937 Geneva Motor Show in with his letter, to allow Mr Morf to see a similar car. Mr Morf came back with a counter-offer of SwFr 12.000. There is correspondence between Mr Ramseier and the Alfa factory, in which he pleaded for a discount on the price of the chassis…. The Alfa factory came down to SwFr 8.500. In February 1938, the gentlemen concluded a deal at SwFr 13.500 , with the condition of presenting the car at the 1938 Car Show. There is correspondence between Mr Morf and Mr Ramseier illustrating the above. The Alfa Romeo 6C 2300B Lungo Worblaufen Cabriolet became the star of the 1938 Geneva Motor Show, and it must come as no surprise that the present owner was invited in 2018 to present this "Meisterstück" again to celebrate the 80th birthday of the Geneva International Motor Show. In 1939, Mr Morf sold the car to Mr Allemand from Biel (Switzerland), who later left the car to his daughter. In 1952, the third owner Mr Wagner purchased the car from her. He in turn sold it in 1979 to the current owner, Mr Koni Lutziger, a Zurich based connoisseur of rare motorcycles and cars, who has kept it in its unrestored original condition over the past 40 years. There is an impressive number of documents related to the line of ownership. Prior to the sale in 1979, Mr Wagner's car dealer, Mr Nikles of the Lindenhof Garage, gave the car a thorough maintenance service, before presenting it for an official check-up at the relevant authorities. From these documents, all preserved at the archives, we learn the car had run 57.165 km by that date. Mr Nikles bill amounted to around SwFr 2.600, but the bill states also that a 2% discount could be deducted for cash payments… Technical details of 814064, 1937 6C 2300 Lungo In 1934, Alfa Romeo developed a successor to the 6C 1900: the 6C 2300. During its first year, this model still had the ladder frame and beam axles of the previous series, but was already being equipped with a new type of gearbox and a newly developed engine. Already tested and proved on the 6 C 1750 6th series and the 8C 2300, the new engine received an aluminum cylinder head, the engine capacity was increased to 2300cc, the camshafts were driven by a chain, and all of this was implemented on a new engine design. In 1935, the 6C received independent front and rear suspensions, also used in a modified version for the 8C 2900. This configuration stayed the same until production of the 6C ended in 1952. "814064 ", being a "Lungo", was equipped with one updraft double venturi carburettor. From 1935 until 1939, the "new"6C 2300 was available in two wheelbases: 300 cm - the "Corto", "GT" or "Pescara", and 325 cm - the "Lungo" or "Turismo". During WWII, much of the pre-WWII archives of Alfa Romeo were lost. Also, the terms "Lungo" and "Turismo" were used alternately, referring to the same type of chassis. This can cause some confusion when trying to determine the exact number of chassis built of this type. Still, it is safe to assume that in 1937, 78 "Lungo" cars were produced by Alfa Romeo, but it is not clear how many were delivered in chassis form to external coachbuilders. We do however know that "814064" was one of the latter, exported to Worblaufen in Switzerland. When examined today, the car turns out to be exceptionally original, showing an even patina all around. There is no sign of any restoration or refurbishment, except for an external repaint at some stage. And, of course, there are signs of maintenance. The very original tool roll is still with the car. Over time, some tools were lost and replaced, but this is very nice to see. All major mechanical components are correct and matching for this chassis. There are minor details that might (and can with minor effort) be improved by the next proud owner. These suggestions have been listed separately and are available in the file of the car. It has to be mentioned here that the correctly numbered engine is with the car, nr. 823139, but it is not fitted into it at present. Currently, the car is fitted with a correct engine for this series of Alfa, numbered "GT 823380 ". As long as the correct engine stays with the car, it is off course fair to call the car "matching numbers". This car can be enjoyed as-is, with no major work anticipated. The body is in a very good, consistent and solid condition. The leather interior is still the original one, and is rarely seen in the beautiful condition as found in this car! It is well-kept and in no need whatsoever of restoration. Glass, trim, lights and all external details are equally very well preserved. As they say, beauty is in the eye of the beholder… But if one looks at the design, the proportions, the color scheme and the simple fact of being built by the renowned and talented Worblaufen Coachbuilders on an Alfa Romeo chassis … it is rather safe to argue this simply is a beauty. Vintage and classic cars are all about emotions. Well, for the best of reasons, this car provokes a wide spectrum of emotions. It being a unique car, a truly one-off, most certainly adds to that as well... Raoul San Giorgi Lot from outside the EU: In addition to the commissions and taxes indicated above, an additional import VAT will be charged (5,5% of the hammer price for vintage/classic cars, 20% newer/modern motorcars). Participating in the auction on this lot is subject to a special registration process. If you would like to bid on this lot, please get in touch with the bidding office or the motorcars department at least 48 hours before the sale Photos © Peter Singhof Estimation 1 250 000 - 1 750 000 €